" 2008, année de la reprise "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

" 2008, année de la reprise "

Message  Jazairi le Ven 18 Jan - 23:07

Selon Karim Djoudi, le ministre des Finances, la loi de finances pour 2008, élaborée sur la base d'un PIB à 6 863 milliards de dinars, prévoit une croissance économique de 5,8 % en termes réels et de 6,8% hors hydrocarbures en 2008. Une conjecture rassurante au regard des piètres résultats de l'année 2007 marquée notamment, par la récession de la production industrielle et agricole.

Dans son récent rapport sur les perspectives économiques mondiales pour 2008, la Banque Mondiale a indiqué que le produit intérieur brut (PIB) de la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord a été en 2007 de 4,9%, soit à une cadence légèrement lente par rapport aux prévisions. Cependant, rassure la Banque mondiale, il est escompté pour 2 008, une progression à 5,4 %, favorisée par la hausse constante des cours du pétrole.

Concernant l'Algérie, pays à forts revenus, "La croissance du PIB réel, pourrait s'accélérer pour ressortir à 7,1 % en 2008".

Toutefois, l'atteinte en 2008 d'une croissance de 5,8 % en termes réels et de 6,8 % en hors hydrocarbures, comme pronostiquée par notre ministre des Finances, relèverait de l'exploit, considérant qu'aucune mesure urgente et tangible n'a été entreprise pour le redéploiement d'un appareil de production et d'exportation, moribond.

En effet et selon les données de l'Office national des statistiques, la production industrielle du secteur public a diminué de 0,3 % en 2006, par rapport à l'année 2005, spécialement dans les industries manufacturières et agroalimentaires.

Cette baisse n'a pas épargné le secteur des hydrocarbures : - 0,7 % par rapport à 2005. Pour leur part, les activités manufacturières ont enregistré une chute moyenne de - 2,2 % par rapport à 2005 et parmi les secteurs les plus touchés, l'agroalimentaire pour -7,6 %, le textile avec -14 %, le cuir et la chaussure, pour -15,9 %. Au terme de l'année 2007 et bien que les données statistiques ne soient pas encore publiées, le chef de l'Exécutif avait lui-même admis, au cours d'une conférence de presse, la persistance du déclin de la production nationale.

Au chapitre du commerce extérieur, l'on n'a pas encore dépassé le milliard de dollars pour les exportations hors hydrocarbures. Depuis la tenue en février 2007, des assises nationales sur la stratégie industrielle, un "congrès" qui a ressuscité l'espoir au processus d'industrialisation du pays, tous les acteurs économiques, attendent patiemment sa traduction par des actes concrets.

Concernant le secteur du tourisme, alors que l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a enregistré en 2 006, des recettes égales à 200 millions d'euros, qui ont profité à l'Egypte à hauteur de 6,8 milliards de dollars, à la Tunisie pour 6,5 MUSD et au Maroc avec 4,6 MUSD, la même année, le ministre en charge du Tourisme, avait estimé que les recettes atteindront un milliard de dollars en… 2 015, avec un flux de 4 millions de touristes sur le sol algérien.

Seddik Lardjane (lepointeco.com)
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum