Mort de Robert Davezies,militant de la cause nationale.

Aller en bas

Mort de Robert Davezies,militant de la cause nationale.

Message  Jazairi le Mer 9 Jan - 19:32

Robert Davezies, prêtre ouvrier, ardent militant de la cause algérienne, est mort fin décembre à Paris, à l'âge de 84 ans, a-t-on appris mercredi auprès de la Mission de France.

Le père Davezies, chercheur en mathématiques, souvent en difficulté avec la hiérarchie, était engagé depuis le début des années 50, dans les causes tiers-mondistes, en Algérie, en Afrique et en Amérique latine. Il avait été emprisonné pour ses activités en faveur du FLN pendant quinze mois, en 1961 et 1962. Il avait créé et animé longtemps la revue Echanges et dialogue, qui appartenait au groupe Témoignage chrétien, alors dirigé par Georges Montaron. Il s'est éteint le 23 décembre.

(AFP)
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

L’Abbé Robert Davezies du « réseau Jeanson » est mort.

Message  Jazairi le Mer 9 Jan - 19:38

Un autre militant français de l’indé-pendance algérienne s’en va. L’Abbé Robert Davezies vient de s’éteindre à l’âge de 84 ans. Né en 1923 en Haute-Garonne, il restera, pour l’histoire, comme l’un des noms les plus emblématiques de l’engagement français contre la guerre d’Algérie et pour la liberté des Algériens.

Prêtre de la Mission de France, « porteur de valise », selon la formule imagée de Jean-Paul Sartre, il s’est investi au péril de sa vie. Il a été aux côtés de Francis Jeanson, l’une des figures de proue du « réseau Jeanson ». De l’exfiltration des militants de la Fédération de France vers l’Espagne, l’Allemagne, la Suisse et la Belgique à la collecte de fonds, en passant par la confection et la diffusion de la littérature anticoloniale, il n’a pas lésiné sur les moyens.

Arrêté par la DST, c’est en détention qu’il apprend la signature des Accords d’Evian. De la date du cessez-le-feu, il dira : « Ce jour-là, j’ai compris que les hommes avaient le pouvoir de faire leur histoire ». En marge du procès de l’abbé, Aragon s’est porté à sa défense au moyen de sa parole engagée. Dans une lettre médiatisée par la presse anticolonialiste, il s’était adressé aux avocats du prêtre ouvrier avec des mots lourds de sens. « Veuillez, je vous prie, transmettre à M. l’Abbé Davezies, que je n’ai pas l’honneur de connaître, l’expression de ma reconnaissance pour ce qu’il a fait, pour ce qu’il est, et qui s’inscrit à l’actif de notre patrie, et risque un jour de faire oublier qu’il y eut des tortionnaires qui se dirent français. » Récemment, a indiqué une source algérienne au Quotidien d’Oran, l’Abbé Robert Davezies aurait reçu sur son lit d’hôpital Omar Boudaouad. Le chef de la Fédération de France avait rendu hommage au militantisme du prêtre ouvrier dans ses mémoires parus récemment chez Casbah. Plusieurs « porteurs de valise » encore en vie et l’historien Mohammed Harbi s’étaient inclinés sur sa mémoire lors d’une émouvante cérémonie de levée du corps.

S. Raouf (Le Quotidien d’Oran)
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum