«L’Algérie maintient le cap sur le plan économique»

Aller en bas

«L’Algérie maintient le cap sur le plan économique»

Message  Jazairi le Mar 8 Jan - 9:56

Selon le rapport 2008 du Conseil français des investisseurs en Afrique.

Le rapport 2008 du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN-patronat) sur «les entreprises françaises et l’Afrique» relève que le continent africain «redevient une terre d’opportunité» pour les milieux d’affaires. Le rapport, dont les grandes lignes ont été reprises hier par l’APS, cite l’exemple de l’Algérie avec le décollage économique, l’Afrique du Sud et le Nigeria.
«La croissance s’envole», en moyenne 5,7%, dans ces pays africains qui, «pris dans leur ensemble, ont enregistré, ces dernières années, une performance économique sans rapport avec les précédentes décennies».
Concernant l’Algérie, le rapport présente ses grands équilibres macroéconomiques, notant que le pays «attire de nouveau les investisseurs étrangers» et que «après avoir soldé la quasi-totalité de sa dette extérieure, il maintient le cap sur le plan économique». Les points forts de l’Algérie, selon cette organisation patronale française, sont l’existence «d’infrastructures aéroportuaires, de télécommunications, de droit au travail, de sécurité, de facteurs de production [eau, électricité] et de transports [maritimes, routiers]» qui facilitent l’environnement des affaires. Cependant, le CIAN estime que les opportunités ne sont pas fortement exploitées. Et ce, d’autant plus que les entreprises françaises sont restées «trop timorées» dans leur approche économique. Car, explique-t-on, «l’attraction des nouveaux pays émergents [en Asie] a détourné l’attention des grands investisseurs français» et qu’«il y a une erreur de la France vis-à-vis de l’Afrique, [à] notamment une mauvaise évaluation des grands mouvements qui touchent le continent» où les opportunités pour des investissements massifs existent pourtant. Le rapport note par ailleurs que, globalement, sur le continent africain, «la croissance économique reste disparate, selon les pays, et insuffisante pour permettre au continent d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement [OMD]» visant à réduire de moitié la pauvreté d’ici à 2015.
«Le continent reste également caractérisé par un manque d’infrastructures : avec presque un milliard d’habitants, soit 1/6 de la population mondiale, l’Afrique ne produit par exemple que 4% de l’électricité mondiale», relève le document. Un document dans lequel les rédacteurs ont fait valoir que «les investissements directs étrangers (IDE) augmentent». Ils ont atteint «en 2006, le montant record de 36 milliards de dollars». Le rapport se réfère, à titre indicatif, à l’édition 2007 de la Conférence des Nations unies pour le développement (CNUCED) qui a mentionné un doublement des flux d’IDE vers l’Afrique.

R. E. (La Tribune)
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum