Célébrer la Palestine.

Aller en bas

Célébrer la Palestine.

Message  Jazairi le Ven 14 Mar - 16:27

L’ouverture du Salon au grand public qui a lieu aujourd’hui sera l’occasion d’une journée de solidarité avec le peuple palestinien.

Un stand baptisé «Palestine: terre et culture» est prévu durant tout le Salon pour faire connaître les œuvres littéraires et picturales d’artistes ayant la Palestine au cœur
.
La septième édition du Salon national du livre s’est ouverte hier sous le signe de la solidarité avec la Palestine. Organisée par le Syndicat national des éditeurs de livres (SNEL) et la Bibliothèque nationale, la manifestation revêt une signification politique des plus claires. « Ce Salon national est un message pour soutenir les Palestiniens en tant qu’Etat, peuple et idées» a d’ailleurs déclaré M. Amine Zaoui, directeur de la Bibliothèque nationale du Hamma où est organisé l’évènement.
Pour les éditeurs algériens qui, comme beaucoup d’éditeurs de par le monde, ont massivement boycotté cette année le Salon international du livre de Paris, c’est une riposte supplémentaire à ce qu’ils considèrent comme une surpolitisation abusive d’un évènement culturel. En effet, les maisons d’édition françaises ont choisi de célébrer le soixantième anniversaire de la création de l’Etat sioniste en faisant d’Israël l’invité d’honneur de la manifestation parisienne. S’en démarquant franchement les éditeurs algériens ont choisi de répondre en faisant de ce septième salon l’expression de leur solidarité totale avec la population palestinienne, notamment celle de Ghaza qui a subi tout récemment et durant une semaine une opération militaire des plus féroces, se soldant par une centaine de morts. L’ouverture du Salon au grand public qui a lieu aujourd’hui sera l’occasion d’une journée de solidarité avec le peuple palestinien. Un stand baptisé «Palestine: terre et culture» est prévu durant tout le Salon pour faire connaître les œuvres littéraires et picturales d’artistes ayant la Palestine au cœur. Des communications, des témoignages, des projections de films suivis de débats sur la question sont également prévus.
Selon M. Amine Zaoui, les progrès effectués en matière de production éditoriale sont palpables. Cette année, plus d’une centaine de maisons d’édition vont participer au Salon et plus de 3.000 titres y seront exposés.
Le stand où sont exposés le millier de livres produits à l’occasion de la manifestation «Alger capitale de la culture arabe 2007» est considéré comme l’un des principaux indicateurs de cette tendance à la hausse de la production livresque algérienne. Cette expérience sera largement débattue au cours des séances de ventes-dédicaces et des conférences qui lui seront consacrées.
Dimanche 16 mars, une journée professionnelle réunira les éditeurs et les travailleurs des médias.
Le lendemain, un hommage sera rendu aux doyens de l’édition algérienne à 16 heures dans la salle rouge de la B.N.
Par ailleurs, le SNEL promet de consistantes réductions sur le prix des ouvrages afin d’encourager la généralisation de la lecture qui demeure très insuffisante dans notre société. Le Salon ouvrira ses portes au grand public du 13 au 18 mars de 10 heures à 18 heures.

Karimène Toubbiya ( lemidi-dz.com )


Dernière édition par Jazairi le Sam 15 Mar - 20:56, édité 1 fois

_________________
بلدي وإن جارت علي عزيزة
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Yasmina Khadra à El Khabar

Message  Jazairi le Sam 15 Mar - 19:57

''خطاب شمعون بيريز غير مقبول ولن أركع أبدا''
يؤكد مدير المركز الثقافي الجزائري بباريس والكاتب محمد مولسهول، المعروف بياسمينة خضرة، في حوار خاص بـ''الخبر''، بشجاعة كبيرة مقاطعة لمعرض الكتاب بباريس متحدثا عن الأسباب الرئيسية التي دفعته لاتخاذ هذا القرار.

هل تؤكد خبر مقاطعتك لصالون الكتاب بباريس؟ فعلا لقد اتخذت قرار مقاطعة معرض الكتاب بباريس. وهذا قرار يبقى شخصيا وليس له أية علاقة بموجة المقاطعات التي يقوم بها مجمل الكتاب العرب والجزائريين.
وهذا لأسباب تبقى شخصية ولا تتماشى مع المبادئ التي أتركز عليها في حياتي.

وماهي هذه الأسباب؟
لا أريد المشاركة في هذا المعرض؛ لأن ضميري لا يسمح لي بذلك.
وأظن أن الخطاب الذي أدلى به الرئيس الإسرائيلي زاد من عزيمتي في عدم المشاركة؛ حيث وصف المقاطعين بالجهلة وغيرها من النعوت التي لا تشرفه أصلا. فتصور أن هذا الشخص نعتني بالجاهل! فما عليه إلا التأكد مما يقول. أظن أن هذا الخطاب غير مقبول تماما.

إذن خطاب شمعون بيريز هو الذي حرمك من المشاركة؟ هذا من جهة، من جهة أخرى لا يمكنني المشاركة في معرض خصص في الحقيقة للدفاع عن قضية سياسة، وهو بعيد كل البعد عن المجال الثقافي الذي أنشئ من أجله في الأصل؛ لأنه جاء للاحتفال بالذكرى الستين لإنشاء دولة إسرائيل. ويريدون من وراء هذا إعطاء هذا المعرض صبغة أدبية. كما أنني لا أسمح لنفسي بالمشاركة في نشاط لا يعطي أهمية لكل الأرواح البريئة التي تسقط يوميا في فلسطين.

نفهم من كلامك أنك تدعم كل من قاطع هذا المعرض؟
أنا لا أدعم أشخاصا لأنني في الأصل لا أعرفهم؛ فكل شخص مسؤول عن قراراته وله أسباب شخصية للقيام بذلك. أنا في حياتي تعلمت المحافظة على شرفي. فرغم أن مشواري الأدبي كان سيعرف دفعة أخرى في باريس، إلا أنني فضلت غير ذلك ولا أريد أن أركع. أنا أؤمن بالسلام وهذا ليس طريق السلام، حسب رأيي.

ألا تخشى تحاملا إعلاميا فرنسيا ضدك، الأمر الذي سيعرقل مسيرتك الأدبية هنا بفرنسا؟ لا أخي.. أنا هنا بفرنسا لفترة طويلة نوعا ما، وأبدا لم أركع للضغوطات. فأنا لا أخشى أحدا ولا يوجد أي سبب يجعلني أخاف من ذلك. والأكيد أنني لا أعود للوراء.

_________________
بلدي وإن جارت علي عزيزة
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célébrer la Palestine.

Message  Jazairi le Sam 15 Mar - 20:20

Yasmina Khadra :
« Le discours de Shimon Peres est inacceptable et je ne m’inclinerai jamais »


Dans un entretien accordé à El Khabar, le directeur du Centre culturel algérien à Paris, l’écrivain Mohamed Moulessehoul, plus connu sous le nom de Yasmina Khadra, confirme, avec un grand courage, le boycott du salon du livre de Paris, évoquant les principales raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision.

El Khabar : Confirmez-vous le boycott du salon du livre de Paris ?

Mohamed Moulessehoul :Effectivement, j’ai pris la décision de boycotter le salon du livre de Paris, et cela reste une décision personnelle qui n’a rien à voir avec la vague de boycotts de tous les écrivains arabes et algériens.

El Khabar : Quelles sont les raisons de ce boycott alors?

Mohamed Moulessehoul :Je ne veux pas participer à ce salon car ma conscience ne me le permet pas, et je crois que le discours prononcé par le président israélien a renforcer ma décision, car il a qualifié les boycotteurs d’ignorants et d’autres termes qui ne l’honorent pas. Par ailleurs, je ne peux pas participer à un salon destiné, en réalité, à défendre une cause politique, et qui demeure très éloigné du domaine culturel pour lequel il a été créé à l’origine.

El Khabar :Devons-nous comprendre, de vos propos, que vous soutenez tous ceux qui ont boycotté ce salon ?

Mohamed Moulessehoul :Je ne les soutiens pas car je ne les connais pas. Chacun est responsable de ses décisions, car il est motivé par ses propres raisons. J’ai appris, dans ma vie, à sauvegarder mon honneur, car même si mon parcours littéraire allait prendre une autre trajectoire à Paris, j’ai préféré autre chose. Je ne veux pas m’incliner, je crois à la paix, et cela n’est pas le chemin de la paix, à mon avis.

El Khabar :Ne craignez-vous pas un acharnement des médias français à votre encontre, ce qui pourrait avoir une incidence sur votre parcours littéraire ici en France ?

Mohamed Moulessehoul : Non mon frère, je suis ici en France depuis un certain temps, et je ne cèderai jamais aux pressions. Je n’ai peur de personne, et je n’ai aucune raison d’avoir peur. Il est sûr que je ne retournerai pas en arrière.

Entretien réalisé par A. Taïbi/ Traduit par F.L

_________________
بلدي وإن جارت علي عزيزة
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Cris de colère de deux intellectuels algériens

Message  Jazairi le Lun 17 Mar - 14:14


_________________
بلدي وإن جارت علي عزيزة
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

«La France a politisé le Salon du livre»

Message  Jazairi le Lun 17 Mar - 14:17

Les intellectuels arabes revendiquent leur droit et leur devoir de dire la vérité, aussi amère soit-elle.

«C’est la France qui a politisé le Salon du livre et non pas les intellectuels arabes», affirme Mustapha Chérif en réaction à la campagne menée tambour battant à travers les médias français contre le boycott par les écrivains arabes du Salon du livre de Paris, avec Israël pour invité d’honneur; Salon inauguré d’ailleurs par son président Shimon Peres. Ce Salon est politisé, d’autre part, par le fait qu’il consacre le 60e anniversaire de la création de l’Etat hébreu alors que des dizaines de Palestiniens continuent à mourir dans les raids de l’armée israélienne à Gaza ou en Cisjordanie occupée. De fait, les décideurs français ont été d’une maladresse choquante et inadmissible, estime l’invité d’A Coeur ouvert avec L’Expression qui souligne que «la France a fait de ce rendez-vous hautement intellectuel, un espace politique et a raté une belle occasion de relancer le dialogue en n’invitant pas la Palestine» L’intellectuel arabe ne pouvait rester indifférent face à cette forme de provocation. Le boycott est, pour lui, une réaction logique, un choix mûrement réfléchi, loin «d’être un geste improvisé.» Mais le boycott ne signifie pas «comme le prétendent» des cercles français, le rejet du dialogue. «Nous avons des amis parmi l’intelligentsia juive, qui sont conscients des véritables enjeux. Avec eux, le processus du dialogue n’est jamais interrompu». Mais les intellectuels arabes revendiquent à la fois leur droit et leur devoir de dire la vérité aussi amère soit- elle et de critiquer d’une manière constructive en tenant compte de tous les enjeux internes et externes. «Il y a une volonté de faire diversion aux véritables problèmes», note le professeur Chérif.
«Nous avons relevé cette volonté délibérée de déplacer le débat vers une critique de la position des écrivains arabes au lieu d’aller au fond du problème, et de dénoncer l’absence de la Palestine et les exactions israéliennes.» Il ajoute: «On ne tombera pas dans ce piège.» Les intellectuels arabes ont-ils réussi là ou les dirigeants politiques ont échoué? Il est clair, pour Mustapha Chérif que les écrivains, de par leur réaction, «ont réussi à susciter un véritable débat». «Nous avons réussi à avoir une position unifiée: l’Association des éditeurs, tous les pays arabes et musulmans et l’immense majorité des écrivains et les intellectuels ont boycotté ce Salon».
C’est la première fois depuis les accords d’Oslo ou même depuis la guerre de juin 1967, rappelle-t-il, «qu’une résistance morale et intellectuelle fut capable de contrer la politique des deux poids, deux mesures.»
Cet acquis, poursuit-il, a fait trembler des rédactions françaises. «Cette résistance a gagné aujourd’hui parce qu’elle a pu attirer l’opinion publique internationale». Le message des intellectuels arabes est clair et sans équivoque: «On ne peut continuer de gérer le dossier palestinien avec une telle légèreté». La réaction des écrivains arabes ne s’arrêtera pas à ce stade. «L’objectif étant de s’ouvrir à tous les intellectuels de bonne volonté et de favoriser le dialogue loin de la discrimination.»

Achira MAMMERI ( l'Expression )

_________________
بلدي وإن جارت علي عزيزة
avatar
Jazairi
Admin

Masculin Nombre de messages : 261
Localisation : Fi Darna
Date d'inscription : 29/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://djazairi.exprimetoi.net/forum-dz-h1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célébrer la Palestine.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum